Récits de Nav

Cabotage en Iroise et en rade de Brest du 25 au 28 juin

Soprano et Spiruline se sont tellement bien entendus entre Concarneau et Brest qu’ils décident de repartir ensemble et ils sont contents de voir un troisième larron, appelé Jack, (bateau de location) se joindre à eux. Avec trois « First » il y a de la compétition et de belles histoires dans l’air.

Le premier jour, départ de Brest avec une sortie au moteur du goulet de la rade pour manque de vent et un cap sur Ouessant. A mi-chemin la brise se lève et les trois compères gardent les voiles jusqu’au mouillage à Lampaul où les trois équipages envahissent la crêperie avec les gestes barrières comme il se doit.

Le lendemain une grosse journée nous attend avec un départ vers Molène à 7h pour prendre le Fromveur dans le bon sens avec les courants. On ne rigole pas avec ce passage dont les eaux très agitées surprennent toujours.

Malheureusement il faut se contenter d’un tout petit stop pour déjeuner sur Molène sans y descendre car de forts vents sont attendus dans la nuit et il nous faut rejoindre un abri plus sûr. On ne traîne donc pas car encore une fois il faut prendre les courants dans le bon sens dans le Chenal du Four.

Un stop à Camaret pour attendre la renverse dans le goulet de la rade de Brest puis un joli bord de travers avec 20 nœuds de vent nous permet de traverser la rade et de remonter les méandres de l’Aulne avant de mouiller vers 20h non loin du Pont de Terenez. Le ti punch est mérité.

Dans la nuit le vent se lève et le mouillage de Soprano se révèle fragile. Pour éviter de déraper l’équipage lève l’ancre et redescend la rivière dans la nuit noire et sous une pluie battante pour rejoindre un solide ponton du port du Château (Brest). Les équipiers s’en souviendront.

de belles navigations dans des lieux magiques

2020 une drôle d’année

Tout s’annonce bien

Nous sommes le 7 janvier 2020 et la salle Nymphéa du FORUM 104 (Paris 6ème) est pleine à craquer. Comme chaque année de nombreux ECPiens et personnes contactées au salon nautique se retrouvent pour la fameuse « Galette » et se réjouissent du programme de navigation que vient de présenter Marc notre président. Pour cette année 2020 le menu est vraiment sympa puisqu’en entrée il est proposé de la Bretagne Sud avec de la Sicile, en plat principal de l’Ecosse et au dessert des week-ends au Havre avec en amuse-bouche un convoyage  « Le Havre – Concarneau ». Déjà le planning printemps/été 2020 se remplit avec des rêves plein la tête. Encore un dernier verre puis nous nous promettons, anciens et nouveaux, de nous retrouver dès les premières navigations à partir du 15 mars. Chacun rentre chez soi et entend sur France Info que dans une ville de chine appelée Wuhan une espèce de virus serait en train de se propager. Ah ces chinois !!!!

Courant janvier/février les échanges continuent entre ECPiens et Daniel nous informe sur le bon hivernage de Soprano qui se refait une santé à Concarneau pour être au top pour le printemps.

Fin février, les chinois ne sont pas les seuls concernés par le virus appelé « Coronavirus » ; les italiens sont très touchés et des cas sérieux situés dans l’Est de la France sont déclarés. On entend parler de « confinement ». Serait-ce un terme marin mal connu ?